La remuneration du travail politique : retour sur le colloque du 19 septembre 2019

Read the English version
Photo Audrey Moreau

Le colloque sur la rémunération du travail politique organisé le 19 septembre 2019 au Sénat a permis aux chercheurs travaillant sur les différents axes du projet ANR ELUAR de présenter leurs travaux et d’échanger avec les sénateurs présents, intervenants et participants, intéressés par une réflexion autour des questions de rémunération des mandats.

Vous trouverez ci-dessous les titres des interventions qui ont rythmé la journée, organisée autour des thèmes de la rémunération du travail politique en Europe, de l’histoire de la rémunération du travail politique en France, ainsi que du « vivre aujourd’hui de la politique ». 

Première table ronde (10h-12 h.) – La rémunération du travail politique en Europe –

Président Jean-Marie Bockel (sénateur du Haut-Rhin), discutant Romain Rambaud (Université Grenoble-Alpes – CRJ)

Eric Kerrouche (Sénateur des Landes) – Quelques réflexions sur la professionnalisation des mandats. 

-Pierre-Michel Vauthelin (Responsable Cellule « Droit comparé » au Sénat) – Le régime juridique de la rémunération des élus communaux.

– Patrizia Magaro (Université de Gênes) – La rémunération des parlementaires en Italie.

– Karim Lasseb (Université de Lausanne) – La rémunération du travail politique en Suisse. Entre fonctions accessoires et mandats à plein temps.

Deuxième table ronde (13 h30 – 15 h30 ) – L’histoire de la rémunération du travail politique en France

Présidente Marie-Françoise Perol-Dumont (sénatrice de la Haute-Vienne), discutant Eric Kerrouche, sénateur des Landes

– Frédéric Monier (Université d’Avignon – Centre Norbert Elias) – Une norme démocratique ? L’indemnité des élus en débats, de la Révolution française à la Grande Guerre.

– Rémy Le Saout (Université de Nantes – CENS) – Les mesures relatives à l’indemnité des élus dans l’entre-deux-guerres.

– Sébastien Ségas (Université Rennes 2 – Arènes) – Un calme apparent ? Scandalisation et médiation corporatiste autour des questions de rémunération du travail politique entre 1944 et 1990.

– Patrick Lehingue, Sébastien Vignon (Université d’Amiens – CURAPP) – La codification d’un « statut » de l’élu local et la crise de la représentation : comparaison de deux conjonctures (1992 ; 2019).

Troisième table ronde (16 h./17 h. 30.)- Vivre aujourd’hui de la politique

Président Henri Cabanel (sénateur de l’Hérault), discutant Rémy Le Saout (Université de Nantes, CENS)

– Didier Demazière (Science po Paris – CSO) – Que signifie vivre de la politique ? Trois éclairages.

– Louise Dalibert (Université de Nantes – DCS) – L’impact des gratifications financières sur les choix de carrière et les retraits de la vie politique

– Stéphane Cadiou, Lucie Vacher (Université de Saint-Etienne – Laboratoire Triangle) – La politique sous surveillance

-Rémi Lefebvre (Université Lille 2 – CERAPS) – Se vouer à la politique sans complètement en vivre. Les adjoints au maire et leurs rémunérations

Téléchargez ici les résumés des interventions